logo_rouge
Les Amis de Talleyrand
"Je veux que pendant des siècles, on continue à discuter sur ce que j'ai été, ce que j'ai pensé, ce que j'ai voulu."
Retour AccueilEspace AdhérentContactGroupe FacebookS'abonner au flux RSS

Éphémérides


Mariage de Talleyrand

Publié le 12-09-2020
10 septembre 1802 à Paris. Mariage civil avec Mme Grand. Le mariage religieux suivra le lendemain. Singulière liaison qui surprit les relations de Charles-Maurice à l'époque, comme les historiens actuels. Une petite fille, Charlotte, l'explique-t-elle ?
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

août 1807. Talleyrand démissionne.

Publié le 09-08-2020
9 août 1807. Talleyrand démissionne de son poste de ministre des Relations extérieures. Il est nommé dans le même temps vice-Grand Électeur de l’Empire. Talleyrand s’opposait à la politique hégémonique de Napoléon et à l’installation de proches (frères, beau-frère, ...) aux trônes européens. Il voulait aussi épargner l’Autriche, Indispensable selon lui pour contenir la Russie. La dégradation de ses relations avec Napoléon se poursuivra ensuite, mais sans jamais se rompre ... jusqu’à la fin de l’Empire.
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

20 juillet 1792. Talleyrand et le Département de la Seine

Publié le 25-07-2020
20 juillet 1792. Talleyrand démissionne du Directoire du département de la Seine. Cette instance était en conflit avec la municipalité parisienne plus « à gauche ». La Commune insurrectionnelle de Paris qui prit le dessus sur la Législative et la municipalité « légale » à l’occasion de la « journée » du 10 août (prise des Tuileries) exigea d’ailleurs la destitution du Directoire du département.
Talleyrand demanda alors au « pouvoir exécutif » une mission à Londres pour concevoir un système universel des poids et mesures. Mais « mon véritable but était de sortir de France où il était inutile et même dangereux pour moi de rester. » (Mémoires de Talleyrand).
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

14 juillet 1791, fête de la Fédération

Publié le 13-07-2020
14 juillet 1790. Paris. Talleyrand est choisi par le roi pour officier à la fête de la Fédération au Champ de Mars, devant les 14 000 gardes nationaux des départements. Talleyrand à Lafayette : « Ne me faites pas rire ! ». Le soir même il gagne beaucoup au jeu. « Remarquez, c’était le 14 juillet », relata-t-il en 1818 à Vitrolles !
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

Talleyrand et le sacre de Louis XVI

Publié le 09-06-2020
11 juin 1775, Talleyrand assiste au sacre de Louis XVI. Il n'en fera mention, dans ses mémoires rédigées bien plus tard, que pour signaler qu'il y a connu des femmes "dont l'amitié n'a cessé un moment de jeter du charme sur ma vie". Il n'aimait guère les Bourbons !
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

Mai 1814. Talleyrand président du Conseil de Louis XVIII

Publié le 12-05-2020
13 mai 1814. Talleyrand est nommé président du Conseil des ministres de Louis XVIII, Ce dernier le lui doit bien pour avoir tant contribué à son retour au trône. Talleyrand partira bientôt à Vienne pour y défendre les intérêts de la France.
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

mai 1780, Talleyrand agent général du clergé.

Publié le 03-05-2020
Mai 1780, Paris. De mai 1780 à septembre 1785 Talleyrand est agent général du clergé. Il gère à ce titre les biens de l'Eglise. Rôle essentiel qui le place aux premiers rangs du royaume. Il en sera d'autant plus vilipendé quand il proposera, en 1789, la sécularisation des biens de l'Eglise.
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

21 avril 1785 : naissance de Charles de Flahaut

Publié le 23-04-2020
Le 21 avril 1785, naissance de Charles de Flahaut, fils naturel de Talleyrand et d'Adélaïde de Flahaut. Charles de Flahaut fut le père illégitime du duc de Morny qu'il eut de sa liaison avec Hortense de Beauharnais.
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

le 19 avril 1839. Traité de Londres

Publié le 20-04-2020
Le traité des XXIV articles ou traité de Londres du 19 avril 1839 auquel Talleyrand a tant contribué a été signé par la Belgique et les Pays-Bas pour mettre fin à la guerre belgo-néerlandaise de 1831-1833, suite à la révolution belge de 1830 et à la proclamation en 1831, sous l'égide de la conférence de Londres, du Royaume de Belgique.
Ce délai de huit années s’explique par la réticence du roi Guillaume des Pays Bas, qui espérait toujours récupérer l'ensemble du territoire belge, et par les manœuvres dilatoires des Belges qui trouvaient de substantiels avantages, notamment financiers, au régime transitoire mis en place.
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

18 brumaire à l'envers

Publié le 15-04-2020
31 mars et 1er avril 1814. Paris. Talleyrand organise la fin de l’Empire en jouant un jeu très serré. Les alliés s’approchent de Paris. Contrevenant à un ordre de l’Empereur, et en usant de stratagème, Talleyrand ne quitte pas Paris. Il obtient d’héberger le tsar et le roi de Prusse ! Le tsar accepte le plan de Talleyrand : nomination d’un gouvernement provisoire, déchéance de Napoléon et retour des Bourbons. Les sénateurs élisent alors un gouvernement provisoire présidé par Talleyrand et votent la déchéance de Napoléon, alors que les troupes de Napoléon ne sont pas loin et que leur entrée dans Paris est toujours à craindre.
Un « 18 brumaire à l’envers » réussi !
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

Les foudres de Pie VI

Publié le 13-04-2020
Le 28 décembre 1790, Talleyrand prête serment à la constitution civile du clergé, puis démissionne de sa charge épiscopale au milieu du mois de janvier 1791, sous le prétexte de son élection comme administrateur du département de Paris. Pourtant, comme les deux premiers évêques constitutionnels (Louis-Alexandre Expilly de La Poipe, évêque du Finistère, et Claude Marolles, évêque de l'Aisne) n'arrivent pas à trouver d'évêque pour les sacrer, Talleyrand est obligé de se dévouer. Il manœuvre deux évêques (les prélats in partibus de Lydda, Jean-Baptiste Gobel et de Babylone, Jean-Baptiste Miroudot du Bourg) pour l'assister : le sacre a lieu le 24 février 1791, suivi par quatorze autres, les nouveaux évêques étant parfois appelés « talleyrandistes ». Peu après, dans le bref Quod aliquantum du 10 mars 1791, puis Caritas du 13 avril 1791, le pape Pie VI exprime sa douleur devant cet acte schismatique et prend en compte la démission de Talleyrand de sa charge, le menaçant d'excommunication sous quarante jours s'il ne vient pas à résipiscence. (Extrait de Wikipedia)
Pie VI (1775-1799)

Pie VI (1775-1799)

Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

Talleyrand et Decazes

Publié le 17-11-2019
17 novembre 1816. Talleyrand reçoit l'ordre de ne plus paraître aux Tuileries pendant un mois après avoir traité Decazes, ministre de la police et favori de Louis XVIII, de "maquereau". Ainsi se traduit son amertume d'avoir été exclu du ministère.
Élie Decazes

Élie Decazes

Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel


TALLEYRAND

Ephémérides

Biographie

Politique

Bibliographie

Iconographie

Médiagraphie

Citations

Ses écrits

L'ASSOCIATION

Actualités

Agenda

Vie de l'association

Publications

Qui sommes-nous ?

Espace adhérents

Contact

AUTRES

Retour Accueil

Groupe Facebook

S'abonner au flux RSS

Mentions légales